Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
La Grande Bibliothèque d'Algarve

ARUM

Bonjour à toutes et tous, bom dia 😊

Aujourd'hui j'ai le plaisir de vous faire découvrir une fleur que j'aime particulièrement et qui se nomme :

Arum.

Les photos ont été prises en Algarve. L'arum appartient à la famille des Araceae, originaire d'Europe, d'Afrique du nord. Il n'est pas étonnant que les fleuristes les aiment pour confectionner de jolis bouquets pour les mariages ou décorer les églises. Comme l'on sait les fleurs ont un langage et l'arum représente "le Désir ardent".

Ce qu'il faut savoir :

Toutes les parties de ces plantes sont vénéneuses. La toxicité principale est exercée par les cristaux insolubles d’oxalate de calcium présents dans la plante, qui sont responsables d’un effet caustique. La plupart émettent une odeur plus ou moins prononcée de charogne ou de fumier qui attire des mouches et favorise ainsi leur pollinisation.

 

Conseils de plantation :

Installer les bulbes en pleine terre, au soleil ou à mi-ombre, dans une terre bien ameublie en profondeur, riche et restant fraîche voire humide en été, incorporer du fumier composté pour assurer une bonne réserve de nourriture. Planter les bulbes directement en pleine terre, en les enterrant à environ 15-20 cm de profondeur. Espacer les bulbes de 30 cm.

 

La pollinisation comment çà marche ?

La pollinisation de l'Arum est spectaculaire ! A maturité, la spathe s'ouvre, comme un peignoir dévoilerait la baigneuse, Les substances émises et odorantes sont des amines, portant les noms évocateurs de spermine, spermidine, cadavérine... Bref ça pue pour nous, ça sent la charogne et voilà justement ce qui plaît aux petites mouches, à la recherche d'un cadavre pour pondre leurs oeufs, futurs asticots. Les petites mouches (qui se sont déjà faites avoir la veille au soir par un autre Arum et sont donc couvertes du pollen de celui-là) sont attirées par les odeurs suaves de l'Arum émetteur. Elles entrent dans la spathe qui s'entrouvre et glisse au fond de la coupe. Les poils (fleurs stériles) de l'entrée sont orientés vers le bas, ce qui n'empêche pas les mouches d'entrer dans la spathe en glissant sur les poils comme sur un toboggan, mais les empêche de ressortir ! Prisonnières, elles volètent toute la nuit, déposant le pollen qui les enduit sur les fleurs femelles matures, les fécondant, au petit matin, les fleurs mâles sont à maturité, les petites mouches toujours actives se couvrent de ce nouveau pollen ; la spathe, le spadice et les poils fanent, l'ensemble s'ouvre et libère les insectes. Le soir suivant, un autre Arum émettra son signal parfumé et attirera à nouveau les petites mouches, toujours en quête d'un incubateur à asticots... Le pollen est ainsi transporté d'une plante à l'autre.

 

Conclusion :

La pollinisation de l'Arum est donc complexe, codifiée par des parfums et des processus physiologiques particuliers (le coup de fièvre du spadice par exemple, thermogenèse indispensable pour volatiliser les odeurs...). Elle est le résultat d'un processus évolutif long et lent.

Bonne semaine à toutes et tous, Boa semana a todos 😊

 

ARUM
ARUM
ARUM

Partager cet article

Repost0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article