Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
La Grande Bibliothèque d'Algarve

LA BIBLIOTHEQUE DU FESTETICS PALACE

Faisons cette semaine un petit détour par la Hongrie, pour y découvrir un magnifique palais du XVIIIème siècle qui comporte en son sein la dernière bibliothèque aristocratique de Hongrie.

La bibliothèque du Festetics Palace.

Le Festetics Palace est un palais baroque du 18ème siècle situé sur les bords du lac Balaton au sud-ouest de Budapest.
La construction du palais, a commencé  en 1745, et a duré plus d'un siècle. Ses fondations ont été prises sur les ruines d’un ancien château préexistant. Il fit l’objet au cours du 19ème siècle de divers agrandissements pour atteindre sa taille actuelle.

Il doit son nom aux propriétaires d’origine les comtes Festetics, qui possédaient un large domaine foncier autour du château. Comme de nombreux aristocrates du 18ème, ils étaient épris de l’esprit « des lumières » qui régnait alors sur l’Europe. Ils fondèrent donc dans les environ un hôpital, une école et un collège d'agriculture, toujours en activité en tant que faculté de l'Université de Pannonia.

La bibliothèque se situe dans une aile du palais et a été construite le comte György Festetics en 1799-1801. L'exécution a été confiée à des artisans locaux. Plus de 1 000 livres la composait, pour la plus part mis à la disposition des étudiants du collège agricole.
C’est encore aujourd’hui la seule véritable bibliothèque d’origine aristocratique qui subsiste en Hongrie.

Contrairement aux environs, le palais n'a pas été endommagé pendant la Seconde Guerre mondiale. Il abrite aujourd'hui un musée indépendant (Helikon Palace Museum) depuis 1974.
 

LA BIBLIOTHEQUE DU FESTETICS PALACE
LA BIBLIOTHEQUE DU FESTETICS PALACE
LA BIBLIOTHEQUE DU FESTETICS PALACE
LA BIBLIOTHEQUE DU FESTETICS PALACE
LA BIBLIOTHEQUE DU FESTETICS PALACE
LA BIBLIOTHEQUE DU FESTETICS PALACE
LA BIBLIOTHEQUE DU FESTETICS PALACE
LA BIBLIOTHEQUE DU FESTETICS PALACE

Partager cet article

Repost0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article