Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
La Grande Bibliothèque d'Algarve

FERNANDO PESSOA

Redécouvrons cette semaine celui qui fut l’un des plus grands poètes et écrivains portugais du XXème siècle :

Fernando Pessoa (1888 – 1935)

Fernando António Nogueira Pessoa  est un écrivain, critique, polémiste et poète portugais trilingue (principalement portugais, mais aussi anglais et, dans une faible mesure, français). Il a vécu une partie de son enfance en Afrique du Sud auprès de sa mère, avant de revenir s’installer à Lisbonne.

S'il n'a quasiment jamais signé ses oeuvres avec son véritable nom, celui de Fernando Pessoa  résonne pourtant comme l'un des plus célèbres du Portugal. Alberto Caeiro, Ricardo Reis, Bernardo Soares sont autant d' "hétéronymes" - terme employé par l'écrivain - pour autant d'approches poétiques du monde : "sensationniste" et moderniste. Fortement inspiré par les mouvements d’Avant-Garde, notamment parisien, il commence à écrire dans un style déstructuré, sans ponctuation.

Le poète développe ainsi un univers complexe empreint de scepticisme mais aussi d'ésotérisme et de mysticisme.

Des études brillantes effectuées en Afrique du Sud  expliquent sa très grande maîtrise de l'anglais et ses influences anglo-saxonnes.  

Personnage très discret, Pessoa travaille comme secrétaire et rédige des chroniques musicales pour des journaux. Ses textes demeurent méconnus du public jusque dans les années 1980, époque à laquelle son chef-d’œuvre, « le Livre de l'intranquillité » est publié. Journal tenu par Bernardo Soares, que Pessoa considère comme son double, cette ode à la ville de Lisbonne, évoque la dissolution de l'être et la suprématie de l'art.

Auteur d'une œuvre magistrale, Fernando Pessoa, dont le nom signifie "personne", est désormais reconnu et admiré bien au-delà des frontières de son pays. Il est aujourd’hui enterré à Lisbonne au monastère des  Hiéronymites

 

 

FERNANDO PESSOA
FERNANDO PESSOA
FERNANDO PESSOA
FERNANDO PESSOA

Partager cet article

Repost0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article