Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
La Grande Bibliothèque d'Algarve

LA BIBLIOTHEQUE NATIONALE DE RUSSIE

Saint Petersbourg, une ville magnifique que l’on a tous rêvé de visiter. Dès le XVIIIème siècle la ville était l’un des grands centres de la culture européenne. Catherine II de Russie y a notamment reçu Diderot, Voltaire qui était à la cour de Prusse n’y vint jamais.

 

Je vous propose donc d’y découvrir «  la Bibliothèque Nationale de Russie ».  

Elle a été fondée en 1795, suite à la prise de Varsovie par les armées du Tsar et à la confiscation d’une célèbre bibliothèque polonaise qui comportait plus de 400 000 volumes. Ils constituèrent la base de celle-ci. Sa longue façade à colonnes ioniques se trouve sur la célèbre perspective Nevski.

Diderot arriva à Saint-Pétersbourg dès  l'automne 1773 et en repartit au printemps 1774. Il consacra à la Russie un certain nombre de textes écrits après ce voyage et vendit ensuite sa bibliothèque à la Grande Catherine. De même Voltaire qui fut très marqué par l’esprit des Lumières de Catherine II vit ses œuvres acquises après sa mort par celle-ci.

Disciple des Lumières et de la culture française, Catherine II fut une impératrice réformatrice, mais faisant preuve de quelque hypocrisie selon Pouchkine qui la qualifiera de « tartuffe en jupons » !

Ces deux importantes acquisitions, complétées par les ouvrages « confisqués » à Varsovie , à la bibliothèque de Pologne, constitua donc les bases de la Bibliothèque publique Impériale. Ces collections se composent pour l’essentiel d’ouvrages historiques auxquels s’ajoutent des volumes traitant de sciences et d’arts, de philosophie et de belles-lettres, de théologie, des atlas et descriptions de voyages.

En 1815, l’on découvrit parmi les archives un évangéliaire du XIème siècle, deuxième manuscrit le plus ancien du monde slave oriental.

Après le départ du Gouvernement de Pétrograd pour Moscou, la bibliothèque a continué à assurer des fonctions de Bibliothèque nationale de Russie. En 1925, elle s’est appelée Bibliothèque publique d’État et en 1932, elle prit le nom de Bibliothèque Saltykov-Chtchédrine .

En 2010, la bibliothèque possédait un total de 35,7 millions d'articles, dont plus de 15 millions de livres, 13 millions de magazines et revues à l'unité, 617 000 tomes annuels de journaux et 450 000 manuscrits.

 

LA BIBLIOTHEQUE NATIONALE DE RUSSIE
LA BIBLIOTHEQUE NATIONALE DE RUSSIE
LA BIBLIOTHEQUE NATIONALE DE RUSSIE
LA BIBLIOTHEQUE NATIONALE DE RUSSIE
LA BIBLIOTHEQUE NATIONALE DE RUSSIE
LA BIBLIOTHEQUE NATIONALE DE RUSSIE

Partager cet article

Repost0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article