Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
La Grande Bibliothèque d'Algarve

LA VALLEE DU DOURO 1ère Partie le vignoble

Berceau du porto, elle compte parmi les plus beaux et les plus anciens vignobles d’Europe. On y élabore du vin depuis deux millénaires.

Les premières traces de vignobles dans la région remontent à l’âge de bronze. Dès le XIIIe siècle, le transport fluvial du vin jusqu’à Porto se développe, ainsi que son exportation vers l’étranger, notamment vers la Grande Bretagne. L’appellation de vin de porto apparaît dès 1675. L’histoire raconte que des Anglais, venus chercher du vin dans la région, auraient ajouté de l’alcool pendant son transport en bateau afin de le stabiliser. Le vin de Porto est né, même si ce n’est que quatre-vingts ans plus tard, par décret royal, que la Compagnie générale de l’agriculture des vignobles du haut Douro est créée

En 1756, la Vallée du Douro devient la première région viticole au monde à être délimitée. En 1757, on établit la classification détaillée des vignes (près de cent ans avant de voir le Bordelais se lancer dans une démarche similaire).

Séparée de l’Océan par les montagnes de Marão et protégée des vents atlantiques chargés d’humidité, la vallée du Douro est caractérisée par des étés secs et torrides alternant avec des hivers rigoureux. C’est un pays sauvage et montagneux, spectaculaire par ses proportions, resté lointain et inaccessible jusqu’à une époque relativement récente.

Les plus beaux vignobles occupent généralement les versants escarpés bordant le fleuve Douro et ses affluents, tels le Pinhao, le Távora et le Rio Torto. Environ deux tiers des vignobles s’étendent sur des pentes de plus de 30°. C’est la seule région fortement vinicole au monde à pratiquer la viticulture de montagne en climat chaud

La culture se fait sur des vignobles escarpés, aménagés en terrasses. La roche schisteuse est creusée jusqu'à 1,30 mètre de profondeur pour permettre l'infiltration de l'eau et le développement du système racinaire. La culture de la vigne est presque exclusive dans la région : la superficie du concelho de Peso da Regua cultivée en vigne atteint 63 % de la surface totale.

Le Douro se subdivise en trois sous-régions : d’ouest en est, Baixo Corgo, Cima Corgo et le Douro Superior. Le Bas-Corgo est la sous-région la plus tempérée et la plus humide, avec une légère influence océanique. Le Haut-Corgo, autour de la ville de Pinhão, représente le cœur de la production des vins de porto et des meilleurs vins secs de la région. Quant au Douro Superior, la plus grande sous-région en superficie, elle est caractérisée par un climat continental.

Le vignoble du Douro a longtemps été caractérisé par la présence d’une multitude de cépages, près d’une cinquantaine. Dans les années 1970, à l’époque de la Révolution des Œillets, cinq cépages rouges sont dès lors recommandés pour la production du porto : touriga nacional, tinto cão, tinta roriz (ou aragonez), tinta barroca et touriga franca.

Ils constituent aujourd’hui la grande majorité de l’encépagement dans le Douro. Récemment, les vignerons ont commencé à replanter d’autres cépages rouges tels que le sousão (ou vinhão) et le tinta amarela (ou trincadeira). Parmi les cépages blancs, on retrouve gouveio, malvasia fina, moscatel, rabigato et viosinho.

La semaine prochaine nous vous présenterons l’aspect touristique de la région à travers un itinéraire hors du commun !!!

 

LA VALLEE DU DOURO  1ère Partie le vignoble
LA VALLEE DU DOURO  1ère Partie le vignoble
LA VALLEE DU DOURO  1ère Partie le vignoble
LA VALLEE DU DOURO  1ère Partie le vignoble
LA VALLEE DU DOURO  1ère Partie le vignoble

Partager cet article

Repost0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article