Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
La Grande Bibliothèque d'Algarve

L'OLIVIER AU PORTUGAL

L'OLIVIER AU PORTUGAL

L’olivier … presque un emblème national !

L’olivier est devenu un incontournable de l’agriculture portugaise en raison de sa résistance à la sécheresse et de sa capacité d’adaptation aux sols rocailleux.

Au XIIIème siècle, l’huile d’olive occupait déjà une place phare dans le commerce extérieur du Portugal, ce qui est toujours le cas aujourd’hui. En réalité, l’huile d’olive était déjà  très répandue dès le Moyen-Age.

Aux cours des siècles suivants, les ordres religieux, aidés par les descendants des mozarabes venus s’installer plus au nord,  ont grandement participé à redynamiser l’agriculture, et donc se sont particulièrement intéressés à la production d’huile d’olive.

« L’huile sacrée » a notamment joué un rôle économique fondamental pour l’abbaye de la Sainte Croix de Coimbra ou le monastère d’Alcobaça.

Les anciennes oliveraies ont été reprises, les superficies cultivables étendues  par de grands travaux de défrichement, tout en fondant de nombreux moulins.

Les exportations oléicoles significatives débutent par voies de terre et mer, via les ports de Lisbonne puis Setúbal, suivies de traités de commerce avec l’Angleterre notamment dès le XIIIe siècle. Les XIVe et XVe siècles, voient une intensification des cultures liées à une augmentation des superficies cultivées entre Coimbra et Beja.

On exporte désormais de la Castille aux Flandres, où des communautés de marchands portugais se sont installées ; la découverte de nouveaux territoires et la colonisation qui s’ensuit offrant également de nouveaux débouchés au Brésil et surtout en Inde.

 

Au cours du XVIe siècle, le centre de production se déplace vers Coimbra, où les terres seigneuriales et ecclésiastiques possèdent le monopole sur les systèmes de presse et de transformation. On assiste alors dans le même temps à une première extension de la culture vers le Nord du pays, le Minho et le Trás-os-Montes.

 

Avec cette ultime expansion vers le Nord au cours du XVIe siècle puis surtout au XVIIe siècle, l’oléiculture portugaise dessine les ultimes contours de sa physionomie géographique actuelle. Au cours du XVIIIe siècle  la région du Ribatejo va devenir premier centre de production nationale, puis au XIXe siècle l’Alentejo bientôt talonnée par le Trás-os-Montes leur feront concurrence, situation qui ne changera pas jusqu’à nos jours.

 

L’on peut donc dire que l’olivier est aussi vieux que le Portugal sinon plus ….

 

L'OLIVIER AU PORTUGAL
L'OLIVIER AU PORTUGAL
L'OLIVIER AU PORTUGAL

Partager cet article

Repost0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article